L’histoire de Jacqueline

Jacqueline ou le “presque” deuxième patron de Mamie.  Une chemise qui sort un peu de l’ordinaire. Un style bien marqué, une identité forte, du caractère. Le premier prototype de Jacqueline, je l’ai cousu l’an dernier ! Puis s’en est découlé le vrai modèle, quelques semaines plus tard !  Voilà plus d’un an donc que l’idée de sortir les Patrons de Mamie est née. Je me suis donc mis un coup de pied aux fesses cet été en me disant, “ok ! ça y est, c’est le moment, il faut se lancer”. Sauf que Jacqueline n’est pas vraiment idéale pour l’été. Son volume, ses manches longues… bref il fallait créer un autre modèle. C’est de là qu’est née Suzette !
Revenons en à Jacqueline ! Celles et ceux qui me connaissent déjà savent que je voue un amour inconditionnel aux manches travaillées ! Il était alors évident pour moi de prêter attention à cette partie du modèle ! Je voulais du confort, c’est inévitable pour moi. Il faut se sentir bien dans ses vêtements, être à l’aise peu importe les situations et circonstances. 

Inspiration Jacqueline
Inspiration Jacqueline

Le premier prototype avait des manches plus longues, elles tombaient davantage sur la main, ainsi que des pinces sur les empiècements épaules. Les pinces ont finalement étaient retirées cela créé un volume disgracieux et les manches raccourcies pour que cela soit plus pratique au quotidien. 

Je lui voulais des points techniques mais sans trop. La patte de boutonnage est à même le corsage. C’est aussi pour alléger un peu le vêtement  Le col est le pied de col sont là pour garder certains points de la chemise mais l’encolure est volontairement large. J’ai voulu des poignets, mais tout en simplicité, alors pas de boutonnage ni de fente ! Je me suis dit que le travail des fronces avec les empiècements épaules doublés et donc montés en fourreau était suffisant !

Viscose à pois Cousette

Jacqueline est gourmande en tissu ! Elle nécessite entre 2,20 et 3m de tissu suivant la taille, un peu de thermocollant (35 cm max ! ) et 7 boutons. Il lui faudra un tissu souple et léger. Une viscose, un crêpe de viscose, un voile de coton, de viscose ou de polyester lui iront parfaitement. Amusez vous avec les motifs, les couleurs et même la transparence ! 
L’avantage de Jacqueline, est que si vous aimez le côté loose mais que vous avez peur qu’elle soit vraiment trop large pour vous (il en va de l’appréciation de chacune !) vous pouvez très bien réaliser une voire plusieurs tailles en dessous votre taille habituelle. Il faudra malgré tout faire attention au tour de cou surtout si vous voulez fermer le dernier bouton ! Aussi, il faudra vérifier le tour de poignet, pour que la main passe correctement. Ca mis à part, la largeur de la blouse la rend presque “taille unique”.
Pour vous donner un exemple, mon prototype en 34  a été essayé par deux personnes portant respectivement un 40 et un 42/44 et mis à part les points relevés plus haut, le cours de Jacqueline est suffisant loose pour convenir . Le rendu du vêtement bien entendu n’est pas le même. Si vous aimez  vraiment ce côté très large, alors faites votre taille habituelle !

Voile plumetis Chez mamie
Voile plumetis Chez mamie
Viscose caramel et fil lurex Chez mamie
Viscose caramel et fil lurex Chez mamie

Jacqueline c’est pour moi le confort absolu associé à l’élégance. Un matin, où on n’a pas envie de faire trop d’effort pour s’habiller, elle sera parfaite !

 

Le patron Jacqueline existe en pochette et en PDF (en A4 à calques et en A0) de la taille 34 à 52.

Dès sa sortie, vous lui avez fait un accueil chaleureux, je vous remercie ! J’ai hâte de voir fleurir tout plein de Jacqueline et de les découvrir ! N’oubliez pas de taguer @chezmamiemercerie et #blousejacqueline sur Instagram ou de nous envoyer des photos ! 

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *